08 janvier 2021

Vaccination contre le coronavirus : ce que vous devez savoir

La campagne de vaccination contre la COVID-19 a démarré dans les maisons de repos, et se concentrera temporairement sur certains groupes prioritaires. Elle sera ensuite étendue à de plus larges groupes de la population. Qui sont les groupes prioritaires ? Le vaccin est-il sûr ? Où trouver des informations dignes de foi ? Nous tenons à vous informer.

DERNIERE MISE A JOUR : jeudi 14 janvier 2021 (poursuivez votre lecture sous la photo)

Tout savoir sur le vaccin contre le HPV ou papillomavirus !

Le papillomavirus humain (HPV, pour Human Papillomavirus) est un virus qui se décline en plus de 100 types différents. 70 à 80 % de la population seront en contact avec un type de virus HPV au cours de leur vie. La plupart d’entre eux l’élimineront naturellement et ne développeront pas de complication. Environ 12 de ces types de HPV sont considérés comme des types de HPV à haut risque. Ils peuvent  provoquer, chez l’homme comme chez la femme, des infections au niveau des organes génitaux, de l’anus ou de la gorge. Ces infections peuvent évoluer en cancer (col de l’utérus, vulve, vagin, pénis, anus, bouche-pharynx). 

Projet de grossesse ou grossesse : quelles vaccinations envisager ?

La plupart des vaccins peuvent être administrés pendant la grossesse. Certains vaccins sont spécifiquement recommandés pendant la grossesse : coqueluche et grippe. D’autres sont contrindiqués avec un état de grossesse : les vaccins vivants atténués ne peuvent généralement pas être administrés pendant la grossesse. 

Vaccins : les ados aussi !

Pendant l’adolescence, les vaccinations restent nécessaires… Il peut s’agir de vaccination recommandées à cette période, comme le vaccin contre le HPV,  de rappels ou de rattrapages pour les vaccinations non effectuées pendant l’enfance. 

Vaccinations recommandées pour les enfants

Grâce aux vaccins, votre enfant sera protégé avant l’âge de 18 mois contre de nombreux virus et bactéries. Il recevra ensuite des rappels ou de nouvelles vaccinations selon l’âge approprié, par exemple contre le papillomavirus humain avant ou au début de l’adolescence.