Actu Famille
10 juin 2021

partagez

Plus d'enfants en surpoids suite au coronavirus ?

Environ 1 jeune enfant flamand sur 9 est en surpoids. Un chiffre inquiétant qui ressort d'une étude récente de Kind en Gezin. Les experts désignent la crise du coronavirus comme coupable potentiel. 

Les 1.000 premiers jours de la vie sont cruciaux

11,4 % des enfants de deux ans sont en surpoids. En 10 ans, le nombre de bambins en surpoids a doublé. "Cette évolution est préoccupante", déclare Inge Gies, chef de service de l'hôpital pour enfants de l'UZ Bruxelles. "L'an passé, nous avons vu beaucoup de jeunes enfants avec une prise de poids très rapide. Il s’agit souvent de quelques kilos. Sur une période de 2 à 3 mois, nous voyons des enfants de 1 ou 2 ans qui ont pris 4 kilos. C'est beaucoup en si peu de temps." Une prise de poids aussi rapide n'est d'ailleurs pas sans risques.

"Les enfants qui développent un surpoids à un très jeune âge ont de fortes chances de devenir obèses plus tard", précise Inge Gies. "Cela signifie donc qu'ils auront également un risque élevé de maladies cardiovasculaires et de diabète. Les 1.000 premiers jours de la vie d'un bébé sont déterminants pour le développement de sa santé à long terme."

Coronavirus et mode de vie sain ne sont pas compatibles

Les experts supposent que les (jeunes) parents ont eu beaucoup de mal à concilier vie professionnelle et vie privée. En raison du télétravail, il n'était pas simple de s'occuper des plus jeunes enfants. Les opportunités de faire de l’exercice étaient moins nombreuses et beaucoup de parents ont eu recours aux sucreries pour que leurs enfants restent calmes pendant le travail.

Inverser la tendance à temps 

Que pouvons-nous faire pour éviter cette situation ? Une meilleure structure dans la vie quotidienne aide à vivre et à manger plus sainement. Un comportement exemplaire et cohérent de la part des parents est également indispensable. Chez les tout-petits, d’infimes changements peuvent avoir de nombreux résultats positifs, comme adapter l'alimentation, limiter le temps passé devant l'écran et veiller à un sommeil de qualité. 

Plus d'infos ?

Nieuwe cijfers over borstvoeding en BMI bij jonge kinderen


Source : Vlaamse peuters opvallend vaker te dik: is corona de boosdoener? | VRT NWS: nieuws



Autres articles

Tant qu'il ne devient pas danseur de ballet !

On applaudit les filles pour leur douceur et leur gentillesse, et elles reçoivent généralement plus de compliments sur leur apparence. Les garçons, en revanche, peuvent compter sur des bravos s'ils font preuve d'initiative ou s'ils sont 'courageux' face au mal. Nous envoyons donc le message que les filles doivent être douces et belles, et que les garçons doivent être entreprenants et durs. Mais saviez-vous que ces stéréotypes de genre affectent la santé mentale ? 

Game(L)over

Le VAD (Vlaams Expertisecentrum Alcohol en andere drugs) a développé Game(L)over, un outil d'intervention précoce en ligne sur les jeux, pour les jeunes et leurs parents. Cet outil aide les jeunes à évaluer l'impact exact des jeux. Les parents reçoivent des informations, des outils et des conseils sur six sujets à partir des questions fréquemment posées par les parents sur les jeux.
15 juin 2021

15 min d'activité physique à la crèche, c'est tout bon pour le développement moteur

L'UGent et la VUB viennent de terminer une étude pilote prometteuse dans les crèches de Partena et OZ. Elle a non seulement montré qu'un quart des enfants âgés de 1 à 3 ans obtenaient des résultats inférieurs aux valeurs de référence en matière de motricité. Mais elle a aussi montré que lorsque le personnel de la crèche exerçait la motricité pendant 15 minutes par jour, les enfants faisaient des progrès rapides, au sens propre comme au sens figuré.  Toutes les parties se rejoignent pour demander que l'on travaille sur la qualité des exercices de motrocité dans me secteur de l'accueil des enfants